Témoignage d’étudiant : En quoi le choix du PFR peut aider au développement professionnel

Du PFR à la réalité : 

Le surf est un sport difficile d’accès pour de multiples raisons. Cela peut être un problème de proximité comme peuvent rencontrer les personnes résidant loin de la côte comme Paris ou Lyon. Ils n’ont pas la possibilité d’aller à l’eau durant l’année sauf en été, pendant les vacances. Cependant, avec deux mois par an de pratique ce n’est pas facile de progresser rapidement ! Un autre problème dans la pratique du surf ce sont  les aléas météorologiques.. Quelle tristesse de faire des kilomètres pour se retrouver en face d’un lac ou au contraire d’une mer déchainée ! C’est donc de ce constat que l’idée du SurfSkate m’est venue pour mon Produit Fil Rouge (PFR). Un skateboard reproduisant les sensations du surf au plus proche, afin de progresser tout en étant hors de l’eau. De plus, le produit existait mais seulement aux Etats-Unis et aucun distributeur français n’avait le produit.

J’ai donc voulu acheter une planche pour observer la planche, comprendre le système. Cependant le site, à l’époque, ne proposait pas de livraison en France et j’ai du contacter l’entreprise directement par e-mail. J’ai profité de cette occasion pour demander s’ils prenaient des stagiaires et après de multiples échanges la réponse fut positive.

Je suis donc parti aux Etats-Unis au siège social situé à Fort Lauderdale en Floride près de Miami. J’ai donc observé et participé au fonctionnement de l’entreprise. Notamment à la préparation des commandes ce qui signifie le montage des planches et la mise en carton pour l’expédition. J’ai pu proposer des nouvelles décorations pour de prochaines planches mais aussi de nouvelles formes de planches. Ensuite, j’ai traversé les Etats-Unis pour me rendre en Californie et plus précisément à Laguna Beach. Là j’ai pu apprendre à monter des vidéos, filmer, j’ai participé aux vidéos et assisté à des négociations entre l’entreprise et les fournisseurs dans la ville de San Diego.

A mon retour, je suis devenu représentant de la marque, mon but étant de promouvoir la marque à travers d’une page Facebook (SurfSkate France) et donc de créer des vidéos, photos « made in France » pour développer la notoriété de l’entreprise à travers le monde entier. Je m’occupe également de trouver des revendeurs et j’ai lié mon stage mémoire à mon stage international. En effet, travaillant dans une entreprise e-commerce, le site avenuenautique.com, pour mon stage mémoire, j’ai réussi à convaincre mon maitre de stage de devenir l’un des premiers revendeurs de SurfSkate en France.

Aujourd’hui, je m’occupe toujours de cette mission, en parallèle de mes études, ce qui est très enrichissant aux niveaux professionnel et humain. Ce fut incroyable d’observer le produit et le fonctionnement de l’entreprise après toute l’étude menée pendant un an. Mais le plus passionnant dans cette histoire, c’est de s’occuper réellement du produit, le faire vivre alors que ce n’était qu’une idée, qu’une simple étude, aujourd’hui c’est concret et l’implantation a commencé ! Ce sera intéressant dans quelques années ou quelques mois de comparer l’étude du PFR aux résultats réels. Après ma licence, je pars travailler aux Etats-Unis dans l’entreprise Surfskate pour un minimum d’un an. Affaire à suivre…

Louis Cano, Promo Nelson Mandela 2013-2015

 

L.Chérel & C.Madrid

Laurence Chérel et Catherine Madrid travaillent en équipe depuis presque 20 ans au département Techniques de Commercialisation de l'IUT de Bordeaux. Elles s'interrogent depuis lors sur la pédagogie du marketing. Leur cheminement leur permis d'obtenir en 2016 le prix ministériel d’excellence pédagogique PEPS. Elles ont communiqué à ce sujet dans des congrès en Sciences de l'Education et dans une revue académique en marketing

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *